Neutralité du Net… Qui veut sa mort?

[tweetmeme source=”journalduhack” only_single=false]

En partie ceux qui ont put se développer et prospérer grâce à ce Web Neutre. Profitons pour une rétrospective sur le sujet lors de ces 15 derniers jours, évolution du débat sur le sujet.

~

5 août: ReadWriteWeb écrit “Google et Verizon seraient sur le point de s’entendre pour abandonner la Neutralité du Net” (via Fabrice Epelboin). Mise en bouche incontournable: contexte (saturation du réseaux, intérêts financiers) et acteurs (lobbys). C’est cette information est le point de départ de tout les débats qui ont suivit. Le sujet est sensible.

6 août: Les Lobbys, visé par les critiques pro-neutralité du net, font part de leurs opinions (la question du vrai ou faux lobbyiste réagissant est encore posée). La presse non spécialisé s’intéresse au sujet. Le patron de la FCC serait opposé à la vente de priorité sur le réseaux.

7 août: Notre gouvernement, commence à se poser la question de légiférer sur le sujet. “En faveur” non mais” sur le sujet” oui. L’ombre des lobbyiste se fait déjà ressentir. Auditions en septembre / octobre, dépôt de loi en novembre.

9 août: Google et Verizon proposent une Neutralité du Net renforcée. Mais attention: langage commercial, attention à l’interprétation des annonces de marketing. Pendant ce temps on analyse le rapport de NKM sur le sujet; extrait:

La préservation d’un Internet ouvert n’interdit pas la mise en place de mesures techniques, notamment de gestion de trafic […] L’expéditeur peut payer un complément pour avoir des garanties de qualité de service[…] L’augmentation et la concentration du trafic sur Internet génèrent de nouveaux coûts qui conduisent à remettre en cause les pratiques existantes

Ajoutez à cela la volonté de mise en place des dispositifs de filtrages, il y a de quoi faire peur: payais plus, pour avoir moins, et censure des pas constants. J’ai cherché un drapeau Chinois dans le rapport mais sans succès. (plus d’extraits ici)
Filtrer les “agissements illicites“, mais qui les définit, qui les filtre, qui contrôle? Les sites de jeux en ligne non agrémenté par l’ARJEL sont de ce contenu illicite, et après, les médias d’opposition?

10 août: on se perd entre “internet ouvert” et “internet neutre”. Owni creuse la question sur le font technique et les ambitions politiques. Bluetouff lui craint légitiment un censure du net: DPI, internet du riche et internet du pauvre, les dérives d’un Web non neutre. L’article peut sembler pessimiste mais je pense (mon opinions) que ces conclusions sont logiques et les dérives envisagées semblent malheureusement inévitables. Sous le label “internet civilisé” on nous vend censure, mouchards, bridage, explosion des prix: soyez prudents.

12 août: FaceBook se dit pro-neutralité des réseaux (c’est en effet encore dans les intérêts de cette boite, mais attention encore aux annonces de marketing) et les intellectuels Américains se penchent sur le débat. Pas d’opinion unilatérale: la plupart sont pro-neutralité (loi de libre concurrence, possibilité d’innovation et crainte de contrôle du net par des pouvoirs) d’autre contre comme David Gelernte (priorité du contenu civilisé, payez pour innover)

13 août: Bluetouff invite Orange dans le débat et le rapport de NKM sur le sujet est vivement critiqué. Même si, en théorie ce n’est pas le projet de loi si “notre ministre” censé nous défendre à ces points de vu, j’ai peur.

Aujourd’hui Hier (16 août) Benjamin Bayart (présidant du FAI FDN) dit sur sur le rapport de NKM: «ils sont loin d’avoir tout compris». Selon lui “Le prétexte de la saturation est totalement disproportionné”. C’est “l’incompétence qui saute aux yeux“. Pendant ce temps un hébergeur refusait aux majors l’accès gratuit à son réseaux. Si le neutralité du net est tué par les lobbys se serait fun qu’ils en souffrent au moins autant que nous non?

Un député PS a publié une proposition de loi qui pense aux boitiers des FAI. Elle semple plus en faveur de la neutralité que les propositions gouvernementales:

“l’interdiction de discriminations liées aux contenus, aux tarifications, aux émetteurs ou aux destinataires des échanges numériques de données […] le principe de neutralité [dans toute] action ou décision ayant un impact sur l’organisation, la mise à disposition, l’usage commercial ou privé des réseaux numériques”

(analyse plus poussée faite aujourd’hui disponible ici)

~

Selon vous, sans la Neutralité du Net, est-ce-que YouTube, Twitter et autres stratups auraient eu leurs succès si il avait été bridé par les TV internet des FAI? Est-ce-que les médias indépendant en ligne auraient put prospérer?
Seconde question: comment, nous simples internautes, pouvons défendre l’internet libre?
Troisième question: Fin des startups?
A vos claviers!

Moi je me demande encore pourquoi si c’est la saturation du réseaux qui fait vendre cette mort de la neutralité, pourquoi, pourquoi… On n’améliore pas ce réseaux physiquement plutôt que de le tuer par des moyens techniquo-politique?

Google avait été un défenseur de la Net Neutrality… Cet startup n’aurait pas put naître sans ce net neutre, et le fait que ladite société la remette en cause fait peur.

~

A lire aussi:
Google prêt à sacrifier la neutralité du net sur l’autel d’Android?
Neutralité du net : Firefox participe à la censure du site hit-parade.com
La neutralité du Net, c’est quoi exactement?
La neutralité du Net s’est jouée à Bercy
Les lobbies font leur loi : de la neutralité des moteurs de recherche

image.

~ by so0n on 2010/08/17.

One Response to “Neutralité du Net… Qui veut sa mort?”

  1. Très bon billet, bien pertinent comme je les aimes. Au plaisir de te lire

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: