HADOPI: Jour J, ou pas!

Super-Crapule le super méchant, avec son logo copyleft. Message caché extrait du spot de propagande d’informations?

~

C’était prévisible, nous sommes le 21 juin, fête de la musique 18h28 et… Aucune nouvelle de la HADOPI, du premier e-mail d’avertissement normalement envoyé symboliquement aujourd’hui. Prévisible? Sans doute: officiellement il manque le dernier décret d’application (à moins qu’il m’ait échappé).

~

D’une, la carte musique jeune, cette horrible chose financé à 50% par NOS impôts en période de crise est annulé officiellement repoussé à septembre. On le savait déjà mais 01net enfonce le clous.

Owni préfère ironiser en nous offrant un jolie quizz sur les phrases de gens célèbres dites sur HADOPI.

~

Ensuite, j’hésite en rire, pleurer, vomir, faire tout ça en même temps au risque de crever lamentablement. Une vidéo de propagande d’information-destiné-à-notre-jeunesse-innocente-et-influençable.

Objet: vidéo caricaturale de propagande pardon de propagande encore pardon mon cerveau refuse de prop… d’information.

Auteur: officiellement HADOPI (si on en crois la fin de la vidéo) Mais la Haute Autorité dément (honte?). La vidéo originelle est hébergé par un site dépendant de France 5 (curiosphere.tv), donc TV public, donc financement -> nos impôts.

Contenu: Un “méchant” Super-Crapule télécharge illégalement (sans VPN ni proxy) mais le “gentil” Capitaine Hadopi est là pour sauver les gentils artistes gentils producteurs, acteurs majors et ayants-droits.

Critiques: au delà du langage waka, c’est pas pédagogique c’est démagogique. De A à Z.

Ponctué de beau mensonges: les ayants droits n’auront que les IP, pas de e-mail. Il y a amalgame entre DADVSI (qui n’a jamais été appliqué) et HADOPI (pas encore applicable) niveau sanctions… Bref.

Mais il y a plus étrange: ce PDF qui accompagne la vidéo sur le site de Cruiosphere.tv. Plutôt “neutre” / “critique” envers la loi. De plus c’est tellement caricatural d’un spot de propagande qu’on dirait un fake, le Capitaine Hadopi n’est pas crédible avec son slip. On voie ses fesses. Bref.

Citation dudit PDF pages 3 et 4:

=> Les éléments du débat
La loi HADOPI a suscité de nombreux débats passionnés et de nombreuses objections ont été soulevées. La plupart d’entre elles ne portent pas contre le principe d’une répression des atteintes au droit d’auteur, mais portent sur la méthode, accusée principalement de porter atteinte aux libertés individuelles et de ne pas suffisamment tenir compte des réalités techniques.
Les principales objections :
– L’adresse IP serait insuffisante comme preuve et il n’existerait pas de logiciel permettant une sécurisation absolue d’un réseau Internet. « Par un constat d’huissiers et un rapport d’expert, l’UFC-Que Choisir a fait la preuve qu’il est à la portée de tous de pirater la connexion Internet sans fil de n’importe qui, et ainsi d’usurper une adresse IP pour télécharger » (Communiqué de presse de l’UFC-Que Choisir du 10 mars 2009.)

– La loi HADOPI reviendrait à concéder à des sociétés privées le droit de demander la communication de données personnelles (les données de connexion) et de les collecter à grande échelle, tout cela sans contrôle judiciaire.
– La présomption d’innocence serait bafouée puisqu’il reviendrait à l’abonné de faire la preuve de sa bonne foi.
– En prévoyant des sanctions contre les personnes ayant négligé de sécuriser leur réseau Internet, la loi HADOPI irait contre l’un des principes de base du droit français, le principe de personnalité de la peine pénale selon lequel on ne peut être condamné au pénal pour le fait d’autrui.
– L’accès à Internet ne devrait pas être considéré comme une simple commodité mais comme un droit fondamental.
– La loi HADOPI constituerait les prémisses d’une tentative de contrôle d’Internet, et par là-même une menace pour la liberté d’expression.
– La corrélation entre le téléchargement illégal et la baisse des ventes de disques et de films ne serait pas prouvée à ce jour. La loi HADOPI ne viserait qu’à soutenir un modèle économique dépassé. Surtout, le secteur culturel ne connaitrait nullement de crise économique : le chiffre d’affaire global (en incluant les concerts) de la musique serait en augmentation et la fréquentation des salles de cinéma aurait battu des records en 2008 et en 2009.
– Rien ne prouverait que les internautes dissuadés iraient pour autant acheter les musiques et les films qu’ils téléchargeaient auparavant illégalement (« Cette loi n’augmentera pas leur pouvoir d’achat », déclare l’organisation La Quadrature du Net).
– Le coût de la mise en œuvre de la politique de répression prévue par la loi HADOPI serait exorbitant pour le contribuable.
– Rien ne démontrerait que la loi HADOPI parviendrait à faire baisser le nombre de téléchargements illégaux (il ne s’agirait que d’un « pari »).

C’est jolie de mette un lien vers ce PDF a coté de la vidéo. Faire une vidéo parallèle et diffusé en simultané expliquant cela serait mieux.

Que dire de plus? Korben fait un bon coup de gueule sur le sujet aussi.

~

Pour ne pas finir sur une note aussi écœurante, rions! Capitaine Hadopi va-t-il stopper les ventes de CD et DVD pirates dans le métro Parisien? Non. Est-ce lui qui a mis le Christophe Barratier à la tête du lobby de la copie privé (qui ne souffre ab-so-lu-ment pas d’une crise)? Non. Est-ce-que Capt’aine Hadopi va venir chez moi m’empêcher de torrenter légalement ou pas? Non.

Allez Super-Crapule voici de quoi embêter le Capt’aine Hadopi!

~ by so0n on 2010/06/21.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: