Coup d’œil sur l’évolution des Trackers Torrent

Commençons par le commencement. Qu’est ces qu’un tracker Torrent? C’est un outil qui permet de mettre en contacte les utilisateurs voulant partager un même fichier sur les réseaux BitTorrent, utilisant un protocole P2P.

En gros je veux un fichier lambda, par exemple une distribution linux / La nuit des Morts Vivants (film tombé dans le domaine public, librement téléchargeable) / de la musique libre
Qui a l’information? A qui je peux donner les infos que j’ai déjà? Qui sait tout ça? C’est le tracker! Pour faire simple c’est un annuaire: l’adresse de ceux qui ont le fichier, l’IP des utilisateurs.

Sans savoir qui c’est car l’IP n’est pas une donnée suffisante pour identifier une personne (falsifiable: une IP ne correspond pas forcément à un internaute et vice et versa). Qu’importe l’information finit par être trouvé et être échangé, d’internaute à internaute, sans repasser par le tracker. Un invité de Podradio (oublié son nom et celui de l’émission) qui s’y connait affirmait que 30% des IP sur les trackers étaient des faux positifs générés par le protocole. De quoi mettre à mal HADOPI sans parler de SeedFuck.

Étudions un tacker connu qui me tient à cœur: OpenBitTorrent.

~~~~~

OpenBitTorrent (couramment abrégé en OBT) est un ouvert tracker BitTorrent projet de protocole BitTorrent.

L’initiative OpenBitTorrent à pour but d’offrir un service gratuit, stable n’ayant aucun lien avec l’indexation des sites ou même hébergement de fichiers torrent. Il a été un énorme succès public et a donné naissance à plusieurs clones proposant des services quasi-identiques.

L’identité derrière le tracker est sans doute The Pirate Bay. Aucune information officielle, mais les IP des premières tracker sont un indice suffisant pour moi.

Récemment, hébergeur Internet d’OpenBitTorrent a été condamné par les tribunaux à dévoiler l’identité des opérateurs OpenBitTorrent à Hollywood (aux compagnies de cinéma) ou de faire face à une amende de 500.000 SEK (soit 63.633 $ ou en gros 51 883 € aujourd’hui). Le site ainsi que les trackes ont été déconnectés pendant quelques semaines, mais sont de nouveaux en ligne depuis le 3  Juin 2010.

OpenBitTorrent a été classé deuxième plus gros tracker Torrent en ce début de semaine sur TorrentFreak.

~~~~~

Écologie:

The Pirate bay et autre moteur de recherche de torrent indexent les torrents. Ils n’hébergent rien, ni tracker, ni torrent. Se sont des google spécialisés.
-Les torrents sont hébergés par des sites sur la toile comme Torrage. Ils stockent ces fichiers “*.torrent” comme des simples fichiers textes. Ces sites ignore sur quoi pointent les torrents, et ne les indexent même pas.
-Les Trackers comme OpenBitTorrent font le lien entre les utilisateurs. N’héberge aucun fichier pirate.

Aucun des trois acteurs ne peut être reconnu coupable de piratage seule. Aucun lien officiel n’existe entre eux.

~~~~~

Numerama nous offre aujourd’hui un article: “BitTorrent moins dépendant des gros tracker“. En effet suites aux déboires de The Pirate bay mi-mai 2010, le réseaux BitTorrent basé sur le protocole P2P (pair-à-pair / peer-to-peer) a dû s’enrichir de deux nouveaux site indexeurs de contenus.

Et depuis deux ans un a vu deux nouveaux protocoles / technologies:
-Le protocole DHT (Distributed Hash Table) qui permet de décentraliser totalement la distribution des fichiers sur les réseaux P2P. But? Se passer des tracker pour trouver des nouveaux pair sur les réseaux!
-La technologie PEX (Peer EXchange) qui permet d’échanger automatiquement de pair à pair les sources de téléchargements disponibles. Les internautes échangent des IP entre eux sans passer par un serveur spécifique.
Bilan les trackers sont devenus moins essentiels. Ils peuvent tomber en panne / être censuré pendant un temps X (le temps qu’un autre tracker prenne la place) mais le réseau marche toujours!

Selon The Pirate Bay, ces technologies ont tellement évolués que l’échange P2P peut se faire sans les Trackers! Le réseau est donc complétement décentralisé. Traduire par incontrôlable / interprétable par les ayants droits / la justice.

~~~~~

Conclusion: les trackers sont de plus en plus perfectionnés et performants; de plus maintenant le réseau peut s’en passer pour une certaines période. Plus les ayants droits tentent de censurer les échanges libres via P2P sur le net, plus le réseau devient fort. D’où l’image de l’Hydre à plusieurs têtes. Le P2P ne c’est jamais aussi bien porté qu’aujourd’hui.

Ça mérite pas un lolcat?

Mouarf😉

~ by so0n on 2010/06/15.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: