Limewire in trouble

Limewire est un client Pair-à-Pair qui utilise (utilisait?) le protocole Gnutella. Son éditeur proposait une version “normal” gratuite et une version “premium” payante avec un meilleur taux de change, etc. Je l’ai utilisé mais dès sa sortie je suis passé à Frostwire, le “clone en mieux” du dit premier logiciel (même interface, mêmes protocoles P2P). A une époque très fort pour tout les échanges musicaux (je dois le reconnaitre) il est maintenant délaissé par les utilisateurs Européens. J’ai tenté de l’utilisé il y a un an, mais que des fakes. Dommage.

Pourquoi que je viens sortir cet outils de sa tombe? Bien L’éditeur de Limewire a été reconnu coupable de “complicité de violation de droits d’auteur” par le tribunal fédéral de New York (USA).

Verdict du tribunal: en référence à une décision de la Cour Suprême de 2005 au sujet du service d’échange de fichiers Grokster (les juges avaient alors estimé que la création et la diffusion d’un système de fichier qui faisait la promotion du téléchargement illégal était lui-même illégal) et en accord alors la jurisprudence “Betamax” (sur les outils qui ne sont pas illégaux même si ils permettent de contourner le droit d’auteur (comme les magnétoscopes) car avaient “des applications légales substantielles”.

Donc selon les juges, selon leur deuxième point d’appui, Limewire n’aurait aucune application légale substantiel? Hum… Ça sent l’ombre influente de la “Recording Industry Association of America” (La SACEM de nos amis Étasuniens).

source

~ by so0n on 2010/05/13.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: