Nindendo, piratage et mensonges

Le journal Le Monde revient sur les chiffres de la firme Nippone. Ventes record, mais on râle après le piratage… Vous savez, ce truc dont on ne sait pas le réelle impacte mais on spécule  pour faire pression sur les politiques et espérer faire encore et toujours plus de sous.

~~~~~

Comment pirater sa Nintendo DS? Bien c’est simple, il faut acheter un Linker DS qui coûte bien moins chère qu’une cartouche neuve. Après un tours sur internet et les jeux pleuvent littéralement sur votre ordi, puis sur votre dite DS. Les DS se trouvent un peut partout. Comment lutter contre ce phénomène? Bien au choix en s’attaquant aux milliers d’utilisateurs, ou alors en s’attaquant aux deux ou trois compagnies qui les construisent? Question conne

~~~~~

Étonnant, ou pas? Cet article (qui date un peut) nous informe que les ventes de jeux de Nintendo DS auraient chuté de 45% en Europe entre avril et décembre 2009.

Bien sur, info made in Nintendo, donc à prendre avec des pincettes: il faut prendre le plus gros chiffre pour montrer à quel point on est victime. C’est vrai, sinon autant prendre l’année du 1er janvier au 31 décembre. Deuxième point, la société Nippone émet l’hypothèse que, si on vend moins de jeux qu’avant, bien c’est 100% à cause du piratage. Mais en aucun cas on ne remet en cause la qualité de sa console et de ses jeux par rapport à la concurrence. C’est facile: on prend notre meilleur année de vente, ou on avait sortis des bon jeux, que la console était révolutionnaire, puis notre pire année ou on a rien branlé; on compare et PAF, le coupable est le piratage.

Attention je ne dis pas que les “linkers DS” qui permettent de “pirater” les jeux Nintendo DS n’ont aucun impacte sur les ventes de jeux. Mais de là à monter à 45% quand même.

Personnellement j’ai une DS. J’avais acheté un linker avant la console. Pourquoi?
-pouvoir lire des mp3 et des divix sur ma console.
-avec une cartouche je peux mettre plus de 50 jeux.
-je peux tricher dans les jeux.
-les jeux sont hors de prix sur cette console.

Mon troisième argument, et principal pour 99% des possesseur de linkers, est de taille:
un linker coûte moins cher qu’un seul jeux DS. Sérieusement, le gameplay est génial sur la console, mais les jeux? Des jeux en 2D, avec une courte période de vie… Qui voudrait payer plus de 40€ pour voire Bob l’Éponge faire la cuisine? Ou voir les Simpson regarder la télé?
Un jeux de DS que j’ai piraté puis acheté: Yoshi Island. Le seul qui valait le coup de dépenser mon pognon. Tout le reste, j’y ai joué 2 min puis supprimé. Donc content de ne pas avoir dépensé 40€ pour ces trucs. S’il y a la qualité je suis toujours prêt à acheter. Mais si 80% de jeux sont des bouses (avec un bon gamplay quand même) bien il ne faut pas s’étonner que les entreprise qui fabriquent les Linker se fassent plus de ventes que “qui veut gagner des Millions” pour DS.

Question(s):
*savez vous comment les jeux Nintendo se retrouvent de “cartouche” à “copie sur le web”? (moi pas)
*en combien de temps les protections anti-piratage de la 3DS vont-ils être craqués?
*qui sont client des Linker? Les petits enfants qui se font offrir leur jeux par leurs grands-parents (et à qui sont destinés 90% des jeux DS), ou les ados / jeunes adultes?

Conclusion: le piratage c’est mal. Prendre ses clients de jeux pour des pigeons, c’est mal. Un point partout?

edit: j’ai oublié d’en parlé mais Nintendo ne remet pas en cause sa console et ses jeux face à la concurrence d’Apple.

~ by so0n on 2010/05/06.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: