HADOPI: Avalanche de News

De l’e-mail en chair et en pixels, jusqu’aux grandes annonces et des passages à la Télé, HADOPI a eu une grosse activité ces deux derniers jours. Alors après une partie sur l’e-mail, on analysera la com’ officielle, et la non-officielle (plus embarrassante).

~

Enfin l’e-mail

Vous l’attendiez? Vous n’en pouviez plus telllllement vous étiez impatient? Et bien BINGO il est là, il arrive, il est tout beau: le courriel type de la HADOPI a été présenté…

Nous allons analyser ledit e-mail par des question-réponses courtes (FAQ), les détails et le contenu sont partout sur le web ^^

FAQ:
*Qu’est ce qui s’est passé?
Votre IP s’est retrouvée sur un fichier soumis au droit d’auteur… (on ne vous dit pas lequel tant que vous ne le demandez pas)
*Qu’est ce qu’on vous reproche?
Un manquement de surveillance de votre ligne internet…
*Que risquez vous?
Une riposte graduée !
*Que faire ?
Bien sécuriser votre ligne…
*Comment ?
Ça ne nous regarde pas… Débrouillez vous!

Le but de ce mail était officiellement d’éviter le phishing, (et faire peur officieusement). Seul l’objectif deux a été atteint je pense: maintenant les faussaires savent sur quoi se baser. (Et les infos Nom / Adresse pleuvent sur FaceBook).

~

Le jeu de la “com’ “

Le domaine où la HADOPI est la plus performante pour le moment c’est la communication : faire peur aux “pirates”, affirmer que la technique marche…

Petite critique de cette interview sur iTele de Franck Riester (rapporteur de la loi HADOPI).

Déjà c’est un politique: langue de bois & Cie. Enfin le journaliste ne s’est pas laissé faire (même si face à tant de langue de bois, il n’a pas pu obtenir les réponses exactes à certaines de ses questions, malgré son insistance).

Il affirme que la HADOPI fonctionne avant sa mise en place (la consommation de contenu dématérialisée est en plein essor).Oui mais, forcément si on compare à l’époque ou il n’y en avait pas, c’est facile. Et il oublie de dire qu’en France on a encore beaucoup de retard (niveau offre et tarifs)

Il passe vite fait sur les artistes qui sont pour le partage collectifs. Selon lui la création nécessite des sous (alors que HADOPI est faite par et pour les distributeur plutôt)

Il insiste lourdement sur le nombre choc de téléchargements de films par jour en France. En oubliant que ces études sont complètement sur-évaluées (456.000 films / jour : chiffre de l’ALPA d’août 2008), et que des études montrent que l’impact du P2P n’impacterait pas sur le revenu des artistes.

Et le plus beau: “il faut réguler internet” (pas dit tel quel, mais l’idée est posée clairement). Que dire ? L’objectif final officieux d’HADOPI 3 au grand public?

Ce que le journaliste n’a pas put dire:
-la peur de la censure / le filtrage sur le net et ses dérives.
-le fait que la loi ne définit pas comment sécuriser sa ligne internet précisément, et que pour le Wifi de Mme Michu c’est impossible.
-les conflits d’intérêts autre que celui de Mr Olivienne (patron de la FNAC au moment où il a participé à l’élaboration de la loi) . Je pense notamment aux brevets sur le DPI (détenu par ceux qui veulent ajouter le DPI au menu de la HADOPI), le choix des sociétés chargées de faire le job de la police (TMG dirigé par un ex-acteur et amis du Président (je crois)).
-etc… Mais 10 minutes c’est court.

Niveau com’ aussi ont sait qu’il y aura conférence de presse le 5 octobre et que le 1er mail partirait dans moins de 48 heures (pi-shirte à gagner chez la La Quadrature du Net!).

Enfin sur Numerama on répond à toutes vos question juridiques.

~

Ce que la “com’ ” officielle oublie

Bien que pour contourner HADOPI, il suffit :

-> d’avoir un proxy ou un VPN (gratuit ou pas)
-> top 10 des VPN gratuits chez Topito (attention, tous ne sont pas à usage du P2P)
-> de choisir son VPN (gratuit ou payant) chez Korben.
-> d’avoir un client P2P anonyme
-> Chez EspaceRezo, présentation de StealthNet, client anonyme et crypté pour le réseau P2P Rshare (l’article parle aussi de Direct Download (DDL) mais je suis pas fan des technologies de partage centralisées).

Par contre:
– il ne suffit pas de s’informer sur les >fichiers surveillés par TMG, et les IP qui se feront vite bannir : ces informations peuvent changer et il y aura toujours un décalage entre les fichiers actuellement surveillés et les fichiers listés comme surveillés.
– Par pitié, pas de DDL (direct download). Pirater c’est pas bien (bou!) mais le faire via du DDL c’est mal.

~

Ensuite que Numerama fait part d’un outil collaboratif pour contrôler toutes les activités de la HADOPI. Toutes les infos ici.

Chose très intéressant: le “père” de l’internet pointe du doigt les lois anti-piratage, véritable danger pour internet (Prenez-en de la graine Mr Riester).

HADOPI oublie de dire que PC INpact a testé sa Hotline. Les “heuuuuuuu” sont très intéressants sur la formation à la R.A.C.H.E du hotliner qui lit un document type. Pour tout l’or du monde je ne ferais pas ce job (enfin si au bureau il n’y a pas de logiciel de contrôle parental, j’en profiterais pour télécharger ^^)

Sinon le site officiel de la HADOPI a été bloqué par Web Of Trust.

Pour finir avec ça une fuite d’informations sur ledit site si bien qu’on a cru à une ouverture. Si l’interface présentée n’est pas un fake, il devrait y avoir des pages: “Moyens de sécurisation” et “offres légales labellisées” (je vous épargne le tout majuscule). Rendez vous pour une bonne poilade.

~

Tu le sens mon moyen de sécurisation? Et mon offre légale?

Et oui… HADOPI vous reproche un manquement à l’obligation de sécuriser votre accès internet mais… la consultation sur le sujet se termine fin octobre. Et les e-mail ça part… demain (en théorie).

Mais, l’absence de moyens de sécurisations labellisés n’implique apparemment pas une non obligation de sécuriser notre accès web (loul). Ha oui une bonne : éteindre son ordinateur semble un moyen de protection suffisant pour Mr Walter (secrétaire de la HAODPI).

Sinon la tant haïe carte musique-jeune, réponse de l’offre légale complètement bidon à la HADOPI, sortirait (malheureusement) fin octobre. Alors voilà, on va utiliser nos impôts pour payer les ayants-droits, bravo HADOPI.

Enfin, un troisième logiciel de sécurisation sensé répondre à la HADOPI nous est présenté. Alors en 1 il y avait le failware d’Orange puis l’HADOPI Web filter (cf ici et surtout ).

Alors voici le troisième nouveau premier logiciel de sécurisation: Isis. Alors disponible fin octobre pour PC / Mac / Linux, il y aurait au programme: une liste blanche / grise et noir de sites, double journal de log (un clair, un codé) pour 30 à 40 euros par an (licence). Cible surtout les Petites et Moyennes entreprises.

En gros un Spyware, et plus encore: blocage FTP / DDL / analyse des données échangées.

J’espère qu’une fois sorti, il suivra ses prédécesseurs. (la bêta serait dispo)

~

Sinon, la liste des 500 députés ayants voté la HADOPI 1 circule sur le web (au nom de la transparence). Elle est facile à trouver via google mais je préfère ne pas faire de lien direct dessus^^.

Bonus End: que font HADOPI et l’actionnaire majoritaire de TMG pour protéger les artistes… Dans ce cas ? Bien, apparemment, le prétexte de protection des auteurs s’arrête là ou commence leur pognon…

~

EDIT: des corrections orthographique, syntaxiques et plus encore sous les bons conseils de @Ravaged_, merci à lui ^^

About these ads

~ by so0n on 2010/09/29.

One Response to “HADOPI: Avalanche de News”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Sebastien Siegl, Journal du Hack. Journal du Hack said: HADOPI: Avalanche de News http://wp.me/pUcKt-hu #jdh […]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

%d bloggers like this: