Bon WE à tous, à lundi pour la rentrée HADOPI!

Oui le site le de Haute Autorité de Censure et Contrôle du Web (en gros) pourrait lancer son site lundi prochain (pourrait). En attendant voici les news que vous avez ou pas loupé de ces deux derniers jours.

~

HADOPI + DDoS = mauvaise idée

Inévitable malgré la mise en grade de Skalp de PlugnGeek, un appel au DDoS du site de la HADOPI a été lancé sur The Pirate Bay. C’est ReadWriteWeb qui fait écho de cet “appel aux armes”.
Problèmes: E. Walter, secrétaire de la HADOPI a prévenu qu’il n’y avait aucune protection face au DDoS sur ledit site. Ça parait comme une provocation, une invitation à l’attaque, alors pourquoi Mr Walter a-t-il dit ça?
-car ceux qui attaquent ne pourront que se dire “à combattre sans périls on vainc sans gloire”
-car qu’il le dise ou pas, que TPB appel au combat ou pas, des petits malins vont s’amuser à attaquer en DDoS (outil simple et peu couteux en création, mise en place et utilisation). Cet avertissement sert à justifier les nombreuses panne que subira hadopi.fr lors de son lancement (pannes dû au DDoS ou autres cf france.fr)
-car une fois le site HS, ils pourront dire au gens non technophiles: “regardez ces méchants pirates qui volent nos artistes, en plus ils attaquent les sites qui les protège” se qui, bien sur, nous le savons, est au moins un double mensonge, mais, la ménagère de moins de 50 ans qui regarde TF1 pensera que son fils adoré (qui lui télécharges divers trucs) fait aussi parti de ces pirates attaqueurs de sites: l’amalgame est facile. La HADOPI est forte en communication (même si avec nous ça ne prend pas) et en mensonges (enfin, détournement de la réalité, plus ou moins pareil).

Bien sur je sais que le site va quand même tomber dans les minutes qui vont suivre sa mise en ligne. Inévitable. Mais sachons que ça ne servira pas notre cause. Tentons de nous montrer plus malins que la HADOPI.

Autres billets / articles appelant à renoncer au DDoS contre HADOPI:
-BlueTouff: “très réservé sur le bien fondé de ce raid“, “j’ai l’impression qu’on se trompe de cible. Ce sont les ayants droit qui sont la cause du bridage de l’Internet, la HADOPI est une émanation de leur lobbying et ce serait donner ici à l’Autorité un argument de plus pour clore tout dialogue et de se lancer dans une application aussi stricte qu’absurde de la loi
-Paul Da Silva: “nous abaisser à leur niveau par un DDOS qui ne prouverait rien et ne ferait que les conforter dans l’idée que nous sommes de sales pirates tout juste bons à casser / piller / violer madame Michu !
-Le Pari Pirate: “Nous ne cautionnons pas ces attaques vaines et contre-productives, qui amènent de l’eau au moulin de nos adversaires, qui stigmatisent déjà les internautes et les criminalisent

(Avant publication: DDoS annoncée sur un site pas encore site pas encore publié… Donc confirmation que le DDoS est quasi inévitable mais sachons qu’elle ne plaidera pas en notre cause)

~

Courage HADOPI, demandes aux autres de faire ton sale boulot!

La HADOPI se montre lâche au point de confier l’envoie des e-mail d’avertissements aux FAI. Question: depuis quand un fournisseur de services est-il obligé de faire le travail des RG (identification IP / internaute) et le boulot de la post (envoie de messages). Et les recommandés, c’est aussi aux FAI de les envoyer et les payer? Trait d’humour à part, si tout le sale boulot de la HADOPI est délégué à d’autres, bien la HADOPI, elle, elle fera quoi?
Et surtout: ces envoies coutent du temps, des ressource matérielles et humaine, donc du pognions. Qui va payer, les FAI de leur propres poches? La HADOPI?

Même si ils se tapent le sale boulot, on se pose des questions. Free (et Alice) lance une hotline (qui pourrait devenir payante) pour répondre aux question de leurs clients sur la HADOPI.

~

Concept anti-HADOPI ou dérive commercial de celle-ci?

Apiadopi Groupe se met au trile play: Trois nouveaux sites.
1 → sos-hadopi.fr/: promet de protéger contre la HADOPI, service payant (1 euro 50 par mois pour les particulers) l’offre comprend:
# Un réseau d’avocats à votre service gratuitement.
# Une assistance dès le 1er mail d’avertissement.
# Des conseils techniques pour sécuriser votre connexion

(mon avis: ok pour les avocats, l’assistance, mais la sécurisation de votre connexion est une fumisterie (cf plus bas, un truc un python))
2 → Le Blog sos-hadopi.fr se dit “dédié plus particulièrement aux nouvelles technologies et aux rapports qu’elles entretiennent avec les faits politiques et économiques, aura pour objet de contribuer modestement au débat sur les libertés numériques et les enjeux qui en découlent, le tout dans la joie et la bonne humeur.
(s’il y a de bons article de fond je me manquerais pas de vous rediriger dessus)
3 → offreslegalesetethiques.fr, label de distribution de contenu. Pour l’obtenir il faut s’engager à:
* Respecter les règlementations en vigueur concernant les droits d’auteurs et droits voisins,
* Promouvoir des modèles de redistribution favorables aux créateurs,
* Investir pour l’expression et l’émergence de nouveaux talents,
* Participer au développement de la culture libre.

(bonne initiative, mais arriver à percer au milieux des lobbies déjà en place risque malheureusement d’être impossible vu les pressions auquel ils ont accès).

Question que je vous pose: êtes vous prêt a payer ces 1,50 euro par mois pour ce service? Sinon gratuit: les types de lettres de contestation contre la HADOPI.

~

FDN se défend face à la député Muriel Marland-Militello

Dans ce billet ladite député a accusé à tord FDN de défendre les pirates. Ce qui est faux bien sur. Mais l’amalgame est facile:
“Pirates = méchants”, alors il faut modifier la loi pour tous dans le but (officiel) de tenter l’arrêt du piratage (se qui sera un échec et se soldera simplement par une atteinte des libertés de tout les internautes). Mais, certain comme FDN, osent se lever pour dénoncer ces atteintes à nos droits et libertés… Alors les politiques accusent à tords ces défenseurs de jouer dans la cours des pirates pour les discréditer, et passer plus facilement ces lois.
Ce billet est court et mérite d’être lu pour admirer les raccourcis et amalgames. Je me permet de commenter deux trois extraits:
Je vois dans ces recours [de FDN, ndb] de grossières tentatives de freiner la lutte contre le piratage des œuvres culturelles que mène l’HADOPI par la volonté du législateur” → faux, FDN veillait au respect de la loi et des procédures légales qui n’ont pas été suivies.
le piratage est injuste et dangereux” → l’offre légale est-elle juste?
il est également normal que la propriété intellectuelle soit protégée, y compris sur Internet.” → absolument d’accord, alors défendez les créateurs de contenu plutôt que les distributeurs, devenu inutiles dans le modèle internet, qui les exploitent.
L’HADOPI contribue à développer un Internet civilisé, respectueux des libertés et des droits et devoirs de chacun.” → une fois l’internet coupé pour “négligence caractérisé de sécurisation de nos lignes internet”, sans avoir pu nous défendre, où seront nos présomption d’innocence, droit à l’information, liberté d’expression? Où madame?
L’HADOPI contribue de la même manière au développement de l’offre légale, qui est l’une clé essentielle de la réussite de la lutte contre le piratage” → LOL.
pirater c’est du vol” non c’est au mieux de la contrefaçon (enfin de nous deux ce n’est pas moi le spécialisé juridique)
Je m’arrête là, mais nous avons le profile typique d’un politique qui agit dans l’intérêt des ayants droit (et pas des créateurs de contenu), prêt a vendre les droits et libertés des citoyens en collant le label “c’est pour votre bien” dessus. Enfin voyez ceci.

Heureusement FDN (le plus ancien FAI associatif français, French Data Network) c’est défendu dans ce billet. Plus long mais il mérite d’être lu, lui aussi, mais Benjamin Bayart (président de FDN) explique, en quoi selon eux, elle se trompe en trois points:
*L’injure et la diffamation ne sont pas des méthodes
*Sur la défense du partage d’œuvres culturelles
*Une grossière erreur sur la grossièreté
J’espère que la député l’aura lu pour qu’elle puisse comprendre ses erreurs (que d’attentes illusoire j’ai envers un politique).

~

HADOPI: divers

Basé sur le principe de DDL (je préviens je ne suis pas fan du DDL du tout) Mulve permet de télécharger des trucs (je n’ia pas encore testé et ne pense pas le faire). Basé sur du DDL donc HADOPI ne peut absolument pas détecter le téléchargement via ce soft. Pensez à prendre un bon anti-virus quand même!
Si vous souhaitez échanger des données pensez plutôt au P2P, même s’il est plus risqué (enfin un VPN ou un proxy c’est simple et efficace): l’intelligence est alors à la périphérie du réseaux. Et a part de la pub sur la page d’un site qui index les fichiers torrent bien il n’y pas pas de commerce derrière.

Après l’outil de DDL (pas bien) pour Windob (grumpf) voici un outil présenté par Korben sur son blog: wifite. Programme python (donc pour Linux, youhou ^^) qui permet de:
*repérer le réseaux proche le plus puissant
*trouver son mot de passe WEP /WPA
*plein d’autres fonctions
Mais déjà les deux premières remettent en question une des questions centrale de la HADOPI: délit de négligence caractérisé de sécurisation de votre ligne internet.
Voici le lien pour le tester vite fait, par contre, petit conseil, arrêtez vous au proof of concept pour tester votre ligne ^^

Convention HADOPI / FAI? Et bien, là où les grosses annonces “HADOPI est là bande de sales pirates” nous on ne l’a toujours pas vu! Cette convention permettrait l’identification massive des internautes; avant sa conclusion bien pas de machinerie HADOPI à terreur

Ensuite on relance de débat de “HADOPI, projet de protection de la propriété intellectuelle où surveillance du net?” (et de filtrage). On un énième argument en faveur de l’hypothèse 2 avec une présidente de la CPD (commission de protection des droits) de la HADOPI qui est une “sage” de la vidéosuveillance: Mireille Imbert-Quaretta. Bon CV: non respect des lois pour l’installation de caméra de vidéo surveillance entre autre. Étrangement la nomination de MF Marais à la tête de la HADOPI était une bonne nouvelle car ce poste lui interdit en théorie “de juger les affaires liées à Internet à la Cour de cassation” (conflit intérêt) or ce juge avait censuré plusieurs dizaines de sites web en voulant fermer un seul site (via fermeture du serveur hébergeur). Qu’en est-il de la nomination de M. Imbert-Quaretta?

Pour finir, un simple lien vers cet article de Lepoint.fr HADOPI – Quel impact juridique pour les entreprises ?. Questions / réponses avec Antoine Chéron, avocat aux barreaux de Paris et de Bruxelles.

~

Je conclu enfin (ce fut long ^^) par ce superbe concoure de La Quadrature du Net: TXT
Grand Jeu-concours d’emails HADOPI !
Principe:
Le/la premier(e) utilisateur/trice recevant un courrier électronique en provenance de l’HADOPI, sera (après authentification du courrier) déclaré(e) vainqueur.
Et… Des cadeaux!
* Un magnifique “Pi-shirt” estampillé du logo de La Quadrature du Net ;
* Un exemplaire du considérant 12 de la décision 2009-580 du Conseil Constitutionnel, censurant l’HADOPI 1 et liant libertés d’expression à accès au Net, sorti d’une presse à imprimer du XIXè siècle ;
* Une IP de la société de police privée du Net Trident Media Guard ;
* Un coup à boire sur Paris ou ailleurs ;
* Une suggestion de réponse à l’HADOPI.

Grand Jeu HADOPI image

Bon courage à tous ;-) !

~

Voilà, j’espère ne pas voir de news HADOPI ce week-end, j’ai de l’ACTA et du LOPPSI sur la planche ^^

image

About these ads

~ by so0n on 2010/09/25.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

%d bloggers like this: